Le tableau n'est pas pensé ni fixé d'avance pendant qu'on le fait. Il suit la mobilité de la pensée. Fini, il change davantage, selon l'état de celui qui le regarde. Un tableau vit sa vie comme un être vivant, subit les changements que la vie quotidienne nous impose. Cela est naturel puisqu'un tableau ne vit que par celui qui le regarde.
Pablo Picasso
 
 

démarche

«… un tableau ne vit que par celui qui le regarde. »
                                                             Picasso  

                 

C’est dans un langage abstrait que se poursuit ma recherche formelle, par la gestuelle de la ligne, les contrastes, les profondeurs et le rapport des masses entre elles. J’utilise l’acrylique et les techniques mixtes sur toile, bois ou papier. Je travaille intuitivement en laissant l’inconscient alimenter mon élan créatif. Construire, détruire, effacer, refaire, avec intensité je laisse le tableau émerger de mes pulsions. En cours de route, interviennent la réflexion et le travail de composition inhérents à la recherche d’équilibre. J’aime faire cohabiter l’intuitif et le rationnel. Passer d’un état à l’autre, pour finalement trouver l’équilibre, est vital dans mon processus créatif. 

 

Pages de livres anciens, papiers aux motifs graphiques, papiers destinés aux rebuts, fragments d’œuvres anciennes me servent tantôt à démarrer le tableau, tantôt à le poursuivre. Qu’ils soient visibles ou non, ils transportent toujours des tranches d’histoire. Ces bouts de papier collés me touchent parce qu’ils me rappellent le temps qui transforme les êtres et les objets.

Le dessin est présent dans tous mes tableaux comme il l’est dans ma vie depuis toujours. Je dessine sans me demander pourquoi, ni quoi, ni comment. Par le trait, je souligne, j’organise. Le trait laisse parler l’aléatoire. Il traque la forme. Il unifie. Il équilibre. 

 

Dans mon désir d’aller à l’essentiel de ma recherche formelle, j’explore les notions d’espace, de silence, de respiration, tel un écho de mes préoccupations actuelles qui me poussent à me distancier de la surabondance matérielle qui nous entoure. Avec force, dynamisme et sensibilité, je communique à travers mon langage plastique l’énergie vivante de ce qui fût mais aussi de ce qui est, un pan de ma perception du monde dans lequel nous vivons.

artistic approach

                                                 “... A painting only lives in the eye of the beholder.” Picasso

 

My formal research is based on abstract language, including gesture lines, contrast, depth and mass proportion. I use acrylic and mixed media on canvas, wood or paper. I work intuitively letting the unconscious mind sustain my creativity. The painting takes shape after a long process of construction, deconstruction, erasing, rebuilding in which I apply great intensity. Reflection and the search for composition, ultimately balance, are part of the process. I mix rational and intuitive thinking and lean from one to the other, in a constant search for balance.

Pages from ancient books, sheets with graphic design, paper to be disposed of, fragments of past works, all can be used to start a new piece or to work on an existing one. Whether visible or not, they revisit a slice of history. Those scraps of paper glued together touch my soul because they remind me of time passing and the power to transform people and objects. Drawing has always been part of my work and my everyday life. I draw without asking myself why, what or how. Each line helps me accentuate and organize. It reveals randomness and shapes. It brings together and balances.

Eager to go to the depth on my formal research, I study the notion of space, silence, breathing as an echo of my present preoccupations. I feel the urge to distance myself from the material overabundance of our society. I rely on strength, energy and sensibility to convey my plastic language and my own perception of the world in which we live.

 

événements

Exposition solo «Écho» au Centre Calixa-Lavallée

ART NEUF

vernissage mardi 29 janvier 17h

28 janvier au 22 février 2019

3819 Avenue Calixa-Lavallée

Montréal

artneuf.net

Exposition solo «Écho»

Maison de la culture Eulalie-Durocher

30 mars au 12 mai 2019

Vernissage dimanche le 7 avril
de 14h à 17h

Maison de la culture Eulalie-Durocher, 1028, rue du Rivage
Saint-Antoine-Sur-Richelieu

maisonculture@sasr.ca

Rencontre internationale des artistes à Marrakech au Maroc

16 au 21 octobre 2018

Rencontre organisée par les AAC
(ateliers d'art contemporain)

 

contact.

© 2018 - Tous droits réservés Hélène Longval artiste peintre professionnelle